Les mers et océans connaissent de plus en plus de problématiques, dû à la surpêche et aux pollutions. De plus, Tepco a pour projet de déverser les eaux contaminées par la radioactivité dans le pacifique. Un acte qui continuerait de détruire la vie des océans.

Les océans et les mers sont dans un état critique. Plusieurs facteurs rentrent en compte dans cette problématique. La pollution par des microplastiques, les activités industrielles pour les combustibles fossiles, détruisent l’écosystème. Se rajoute à cette pollution la surpêche, notamment du Japon, qui continue chaque année la pêche illégale d’espèces en voie de disparition comme certaines espèces de thons. L’extinction de certaines espèces peut être fatale pour la vie des océans. Dans le lagon de Sekisei, situé entre les îles Ishigaki, 70% du corail est mort.

A l’heure actuelle, l’acidification des océans s’accélèrent et pourtant le gouvernement japonais ne semble pas alarmé par ces problèmes. D’ailleurs l’entreprise Tepco a reçu l’autorisation de déverser l’eau radioactive dans l’océan, au large de Fukushima. Pourtant, la population locale et certaines ONG sont très inquiétées. Il n’y a jamais eu de précédent qui démontrerait le non danger de cette action. Une situation inquiétante qui pourrait avoir un impact sur l’ensemble des océans et mers.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.