Cinq partis d’opposition soumettent deux projets de loi à la Diète afin de s’opposer aux nouvelles lois sur la sécurité.

Manifestation de contre le changement de l'article 9 de la Constitution japonaise (© @Nesnad)
Manifestation de contre le changement de l’article 9 de la Constitution japonaise
(© @Nesnad)

La nouvelle législation concernant la sécurité avait été adoptée en septembre dernier et doit être appliquée en mars de cette année. Concrètement, ces nouvelles lois doivent permettre aux Force japonaises d’autodéfense d’intervenir plus facilement et plus rapidement dans le monde et d’user d’un droit de défense collective. Des mesures qui furent très impopulaires et pour lesquelles les japonais ont montré leur mécontentement à travers diverses manifestations qui n’auront malheureusement pas eu raison de la détermination du gouvernement de Shinzô Abe.

Vendredi 19 février, cinq partis ont présenté devant la Diète deux projets de lois qui ont pour but d’empêcher le Japon d’avoir accès à ce droit de défense collective qui lui permettrait de porter secours à des alliés en guerre. Parmi ces partis il y a le Parti Social Démocrate, le Parti Démocrate du Japon, le Parti Communiste et le Parti de la Restauration. Les cinq partis qui ont parlé d’une seule voix ont répété que les nouvelles lois sur la sécurité étaient inconstitutionnelles. Bien qu’il y ait peu de chance que le gouvernement de M. Abe tienne des délibérations sur ces projets, ce que vise l’opposition est plutôt une exposition médiatique. En effet, ils ont expliqué que ces deux projets de lois sont un moyen de montrer à la population la différence entre eux et le parti au pouvoir, et de permettre aux électeurs d’avoir une vision claire des opinions de chacun, cela en prévision des élections à la Chambre Haute qui se tiendront cet été.

Ces élections seront peut-être l’occasion pour les partis d’opposition d’ébranler la domination du Parti Libéral Démocrate de Shinzô Abe, et de tirer leur épingle du jeu en usant contre ce dernier de l’une des mesures importantes de son mandat.

Daï Kaho – sources : The Japan Times, The Asahi Shimbum

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentOkinawa a accueilli des missiles nucléaires américains durant la Guerre Froide
Article suivantConférence Fukushima : 5 ans après, où en est-on ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.