La semaine dernière, le gouvernement a réduit sa prévision d’évolution du Produit Intérieur Brut (PIB) du pays pour l’année budgétaire d’avril 2011 à mars 2012.

D’après les estimations, il devrait baisser de 0.1% à cause du séisme de mars dernier et de la conjoncture qui frappe actuellement le monde (crise de la dette en Europe, problèmes économiques aux États-Unis, etc.). Une hausse de 0.5% (en août) était alors escomptée mais les facteurs extérieurs ont obligé le gouvernement japonais à revoir sa prévision. Par ailleurs, le PIB nippon devrait rebondir dès l’année suivante de 2.2% au lieu des 2.9% prévus jusqu’alors.

Le Japon a connu une période de décroissance à cause du séisme et du tsunami qui ont anéanti les industries de la région du Tôhoku et par conséquent ont perturbé celles du reste du pays. Les inondations en Thaïlande ont également fortement dérangé l’approvisionnement. Cependant, un rebond a été constaté au troisième semestre et le gouvernement espère que les choses continueront à s’améliorer notamment grâce aux mesures de soutien pour la reconstruction, pour favoriser l’investissement et limiter la hausse du yen.

Pierre-Etienne De Lazzer – source: Romandie News avec A F P, The Asahi Shinbun
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentDes pandas pour Sendai
Article suivantInterview : Yû Suzuki

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.