Depuis 2011, le tourisme au pays du soleil levant ne cesse de croître. En 2017, le Japon a de nouveau battu son record en terme de tourisme.

Des chiffres en constante hausse

D’après l’Organisation Nationale du Tourisme du Japon (JNTO), 26,17 millions de voyageurs ont afflué au Japon entre janvier et novembre 2017. En l’espace d’un an, le chiffre d’est accru de 19%, un chiffre élevé et synonyme d’un bon avenir pour le tourisme du pays.

En 2017, les américains ont été plus nombreux de 11% par rapport à 2016 et les européens (Royaume-Uni, France, Allemagne et Italie), de 5 à 7%. De plus, la progression des arrivées asiatiques a été fulgurante : 41% de sud-coréens, 31% de vietnamiens, 30% d’indonésiens, etc.

Nature et explication du tourisme en croissance

De janvier à septembre 2017, les dépenses touristiques ont augmenté de 3,28 milliards de yens, soit une hausse de 14,7% par rapport à 2016.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2017, les parts les plus importantes des touristes entrants ont été les achats (36,9%), l’hébergement (28%), l’alimentation et les boissons (20,1%) ainsi que les transports (11,2%).

Pour le ministre du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, Keiichi Ishii, cette croissance proviendrait de l’augmentation des vols low-cost en provenance de Corée du Sud et d’autres pays asiatiques, ainsi qu’aux services de croisières entre la Chine et le Japon.

Les objectifs pour maintenir cette croissance

La JNTO a pour projet d’analyser le marché du tourisme dans chaque pays afin de promouvoir au mieux les voyages à Tokyo, dans la grande région d’Osaka et dans les régions plus rurales comme Hokkaido.

En ce moment, le Japon fait la promotion d’un tourisme thématique puisque la demande d’expériences ancrées dans la culture traditionnelle japonaise augmente aussi. Par exemple, le pays propose des visites de lieux d’animation ou l’observation d’un brassage du saké.

2020 est l’année des Jeux Olympiques à Tokyo. Pour cette occasion, le gouvernement espère accueillir 40 millions de voyageurs internationaux et atteindre les 8000 milliards de yens de dépenses touristiques.