Au Japon aussi, la population vieillit, et ils ont des problèmes pour enterrer ceux qu’ils aiment. Ils manquent de place, et la place disponible coûte dans les 13.000€ selon le site Trends in Japan. Et comme ils savent si bien le faire, ils ont résolu ce problème avec un peu de technologie. Comme les robots des distributeurs automatiques, le système de Nichiryoku récupère l’urne funéraire d’un coffre au sous-sol et la montre à la famille et aux amis dans une petite zone de prière privée, le tout grâce à une carte RFID pour identifier l’urne. Et, en prime, pour vous, fidèles lecteurs et lectrices de Gizmodo, une série de vidéos promotionnelles, incluant des voix d’outre-tombe !

gizmodo.fr

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAu Japon, une mère porteuse de 61 ans donne naissance à l’enfant de sa fille
Article suivantLe Ministère japonais de l’Economie met officiellement en garde les possesseurs d’Ipod Nano