Dans cette revue de presse du lundi 23 juillet nous aborderons : le déploiement de deux bateaux de défense sur les côtes de Fukui, l’ascension des jeunes français au championnat du monde universitaire de karaté, le gouvernement qui encourage au télétravail, ainsi que l’idée (presque) révolutionnaire d’une Japonaise.

Deux navires de 3 milliards de yens pour la défense maritime

Deux nouveaux bateaux de 1500 tonnes seront déployés sur la côte du département de Fukui par la Garde Côtière du Japon entre 2019 et 2020. Equipés d’Héliports, ces géants d’aciers coûtant chacun 6 milliards de yens (soit un peu plus de 45 millions d’euros) auront pour vocation de protéger les multiples centrales nucléaires de la zone contre le terrorisme.  Cette mesure s’inscrit dans le budget record de 211 200 000 000 de yens alloué à la Garde Côtière du Japon pour améliorer la défense maritime du pays, sûrement en réponse à l’assurance de la Chine dans le domaine ou aux bateaux espions de la Corée du Nord.

Un français vice-champion du monde universitaire de karaté

Se déroulant à Kôbe, les championnats du monde universitaire ont accueilli la Fédération Française du Sport Universitaire (FFSU) du jeudi 19 au dimanche 22 juillet. Parmi elle, le jeune Abbevillois Lou Lebrun a décroché la médaille d’argent en moins de 75kg après des victoires écrasantes contre les combattants Polonais, Hongrois et Autrichien, il s’est incliné en finale contre le champion d’Asie espoir 2018 Yusei Sakiyama. Les français ont également remporté la médaille de bronze en combat par équipe.

Le Japon pousse au télétravail en amont des J.O.

Le gouvernement a entamé ce lundi une campagne visant à encourager les entreprises à introduire le télétravail en vue des Jeux olympiques et paralympiques de 2020 et ainsi diminuer la congestion dans Tôkyô. Ainsi, ce sont plus de 2000 entreprises qui ont rejoint jusqu’à vendredi les « Telework Days« , première initiative en vue des 8 millions de personnes qui devraient se déplacer dans la ville pour les jeux olympiques.

Une idée de génie qui se transforme en torture

C’est l’utilisateur de Twitter @mohikan1974 qui a publié une photo présentant l’idée de sa fille pour lutter contre les chaleurs : couper une pastèque en deux, en vider une moitié et la remplir avec du cidre et des glaçons. Jusque là cette recette aurait pu en séduire plus d’un à l’heure de l’apéritif, mais les pailles étant plantés en dessous de la pastèque, la famille s’est vite retrouvé à devoir boire le contenu intégral de l’invention sous peine de voir tout le liquide se déverser sur la table.