Dans la revue de presse de ce jeudi 24 décembre, nous aborderons : Un nouveau record d’infections pour la capitale, Shinzô Abe disculpé par les procureurs, et une toute nouvelle voiture mise sur le marché. 

Tôkyô signale un record de 888 nouveaux cas de Covid-19

C’est officiel. La capitale japonaise a confirmé ce jeudi 888 nouveaux cas d’infections au coronavirus, un record, alors que le pays continue de voir un pic épidémique sans précédent. Tôkyô établi de nouveaux records chaque jour, portant un total de 54 018 infectés, et près de 12 500 tests ont été effectués lundi. Parmi les nouveaux cas de ce jeudi, les personnes âgées de 65 ans et plus étaient au nombre de 93, tandis que celui des patients hospitalisés atteint 73, en hausse constante par rapport à la veille. La jeunesse japonaise constituerait le groupe le plus important avec 240 cas, suivie de 184 cas pour les trentenaires. Mercredi 23 décembre, le pays du Soleil-levant a confirmé 3270 cas d’infection, un autre record quotidien. Le décompte national a dépassé les 200 000 cas lundi, et le bilan global des morts s’élève à 3000. Le gouverneur de Tôkyô, Yuriko Koike, a exhorté les habitants à prendre des mesures anti-virus accrues pendant la période des fêtes de fin d’année et du Nouvel An, notamment en évitant les sorties inutiles.

Les procureurs n’inculperont pas Abe pour les dépenses du dîner de printemps

Les procureurs japonais ont déclaré ce jeudi que Shinzô Abe ne serait pas poursuivi pour les allégations selon lesquelles son parti aurait illégalement payé des millions de yens afin d’organiser le dîner des partisans. Cette annonce met fin au scandale qui avait été révélé en novembre de l’année dernière. À la place, ils ont émi un acte d’accusation à l’encontre de l’un des secrétaires payés par l’État d’Abe, Hiroyuki Haikawa, 61 ans, demandant une amende pour son prétendu manquement à la tenue de certains registres financiers liés aux fonctions de dîner comme l’exige la loi. L’ancien Premier Ministre japonais avait toujours démenti ces accusations, et les preuves seraient insuffisantes pour une inculpation, selon une source proche de l’enquête. 

Une entreprise d’Ôsaka met en vente « le véhicule à accélération le plus rapide du monde »  

Une entreprise de l’ouest du Japon a commencé à vendre ce jeudi ce qu’elle appelle «le véhicule électrique à accélération la plus rapide au monde», qui ne prend qu’1,69 seconde pour atteindre les 96 kilomètres à l’heure. La Société Aspark Co, basée à Ôsaka, fournit de nombreuses techniques à diverses filiales japonaises. « Cette voiture n’est pas vendue pour un marché de masse, mais j’espère que même 1% des gens l’apprécieront », a déclaré Tsubasa Terakado, 29 ans, en charge du développement de l’entreprise. Vendu pour 350 millions de yens, soit 3,5millions de dollars, ce projet de supercar a débuté en 2012. L’objectif était de développer «le seul produit de ce type au monde en unissant les pouvoirs des techniciens», selon le président d’Aspark, Masanori Yoshida. 

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.