Dans la revue de presse de ce mardi 9 avril, nous aborderons : la mise en circulation de nouveaux billets et pièces, le renouvellement des sanctions contre la Corée du Nord et enfin la mise en place de nouvelles mesures de sécurité routière dédiées aux étrangers.

De nouveaux billets en circulation d’ici 2024

Ce mardi, le ministre des Finances japonais a annoncé, lors d’une conférence de presse, la mise en circulation prochaine de nouveaux billets et de nouvelles pièces. Les billets concernés sont ceux de 10 000 yens, 5 000 yens et 1 000 yens ainsi que les pièces de 500 yens. Les billets actuellement utilisés avaient été mis en place en 2004. La première face du billet comportera un personnage célèbre des ères Meiji et Taishô tel que la féministe Umeko Tsuda, pionnière de l’éducation des femmes au Japon, ou encore le médecin Shibasaburô Kitasato, qui a découvert l’agent infectieux de la peste bubonique. La seconde face, plus figurative, représentera quant à elle des fleurs de glycine, la gare de Tôkyô et la très célèbre grande vague de Kanagawa de Hokusai. Les pièces seront progressivement mises en circulation à partir de 2021 alors qu’il faudra attendre 2024 pour les billets.

Prolongation des sanctions contre la Corée du Nord 

Aujourd’hui, le Japon a annoncé étendre la durée de ses sanctions contre Pyongyang. Ces dernières devaient expirer samedi dernier mais le Cabinet de Shinzô Abe a décidé de les prolonger. Ces sanctions concernent la mise en place de l’interdiction totale de l’import-export entre les deux pays, ainsi que l’interdiction d’accoster aux ports japonais pour les bateaux en provenance de la Corée du Nord. À travers cette prolongation, le Japon incite également la Corée du Nord à dénucléariser la péninsule Coréenne, mais surtout à régler la question des enlèvements de Japonais, dont la situation complexe stagne depuis plusieurs années.

Nouvelles mesures de sécurité à destination des étrangers 

Alors que le Japon connait un véritable boom touristique (30 millions de visiteurs en 2018), cette augmentation du nombre de visiteurs s’accompagne de davantage de locations de voitures. Ces conducteurs font alors face a de nombreux changements par rapport à leurs habitudes de conduite : panneaux en langue japonaise, sens de circulation différent… Autant de changements qui ont multiplié les accidents de la route impliquant des étrangers. Le Japon a alors pris des mesures visant à réduire le nombre de victimes. Par exemple, le pays a mis en place des panneaux en coréen et en chinois dans les zones dangereuses. Intervenir en langue étrangère, c’est aussi ce qu’a prévu Hokkaidô en distribuant des fascicules expliquant le code de la route japonais en sept langues. La recherche se penche aussi sur ce problème, tandis que l’Institut national de technologie d’Okinawa a développé un système d’aide à la conduite qui traduit en temps réel les panneaux de signalisation japonais dans d’autres langues.