Le nouveau ministre japonais de la Justice, nommé aujourd’hui, a déclaré qu’il allait poursuivre les exécutions de criminels, en soulignant que la peine de mort était défendue par une majorité de Japonais.

« Plus de 80% de la population soutient la peine capitale et je pense qu’elle doit être maintenue », a dit Okiharu Yasuoka, 69 ans, devant les journalistes.

Il remplace Kunio Hatoyama, qui avait été surnommé par un quotidien « la Faucheuse » en raison du nombre record d’exécutions qu’il avait approuvées.

Le Japon est le seul grand pays industrialisé, à l’exception des Etats-Unis, qui continue à appliquer la peine de mort.

AFP

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentNouvelle échappée de la Wii au Japon
Article suivanthausse des ventes de voitures au Japon