Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.

Dans la revue de presse du mercredi 16 mai, nous allons aborder : l’évolution de la position du premier ministre sur la question nord-coréenne, une politique interne demandant aux employées d’attendre leur tour pour être enceinte, un site de manga en ligne épinglé par la justice et un festival du cinéma un peu particulier.

Changement de rhétorique

Face aux reproches de Pyongyang, Shinzô Abe commence à adoucir sa position diplomatique. Washington et Séoul ont choisi la voie du dialogue avec l’imprévisible leader nord-coréen, et Tôkyô pourrait bien les suivre sur cette voie. Jusqu’à présent partisan du « maintien de la pression maximale » sur Pyongyang, le premier ministre japonais a déclaré ce mardi qu’il déciderait de la tenue d’un sommet avec Kim Jong-un à la lumière de sa rencontre avec Donald Trump en juin.

Grossesses dans l’ordre

Controverse sur une règle interne. Dans les nurseries et d’autres lieux où les femmes sont majoritaires, celles-ci doivent attendre leur tour pour tomber enceintes. Cette politique, dont le but est d’éviter aux entreprises de manquer de personnel soignant en cas de congés maternité simultanés, est discutée dans plusieurs émissions télévisées. En question, la légitimité d’une telle règle au regard des droits de l’Homme.

Mangamura épinglé pour viol de droit d’auteur

La police a ouvert une enquête concernant des fraudes au droit d’auteur pour le site Mangamura. Une maison d’édition a porté plainte l’année dernière contre le site de manga en ligne, bloqué depuis avril. Le site hébergeait des copies illégales de manga bien connus, comme One Piece et dépassait les 100 millions de visiteurs chaque mois.

Un festival de requins

Alors qu’en France le festival de Cannes bat son plein, au Japon, un festival du cinéma d’un tout autre genre est annoncé. Le 29 mai aura lieu le TISFF, le Festival International de Tôkyô du film de requin. L’occasion d’honorer la présence des requins sur grand écran, de Jaws à Mega shark en passant par Sand Sharks. Films et autres nanars pourront être appréciés un bout de requin frit à la bouche ou un mignon mug à la main. De quoi exorciser nos peurs du géant des profondeurs.