, Quatrième génération de porcs clonés au Japon

Des scientifiques japonais ont annoncé mercredi qu’ils avaient créé un cochon cloné de quatrième génération, une première mondiale qui, espèrent-ils, favorisera les progrès médicaux pour les humains.

Ce cochon mâle, né le 23 juillet dans un laboratoire de l’Université Meiji à Tokyo, est issu de trois générations de clones.

C’est la première fois que des chercheurs parviennent à cloner un animal de cette taille sur plusieurs générations successives, a affirmé Hiroshi Nagashima, le biologiste de l’Université Meiji qui dirige le projet.

« On pensait que cloner des animaux sur plusieurs générations est problématique parce que le matériel génétique du noyau de la cellule du donneur se dégrade à chaque nouvelle génération », a-t-il expliqué.

Des scientifiques américains ont déjà réussi à cloner une souris sur six générations.

Selon M. Nagashima, le projet japonais est toutefois plus utile car le porc est plus proche de l’être humain que la souris.

Le but de ces recherches est de parvenir un jour à transplanter des organes (comme le pancréas) et des cellules des cochons clonés pour guérir certaines maladies humaines, a souligné le professeur Nagashima, en citant le diabète.

Source : Agence France-Presse

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentMission « antiterroriste » : l’opposition japonaise éconduit l’ambassadeur US
Article suivantLe président de la Banque mondiale achève au Japon sa tournée asiatique

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.