, Mission « antiterroriste » : l’opposition japonaise éconduit l’ambassadeur US

TOKYO – Le chef de l’opposition japonaise, fort de son récent triomphe électoral, a éconduit mercredi l’ambassadeur des Etats-Unis au Japon en refusant d’appuyer la mission de soutien logistique apportée par Tokyo aux forces américaines dans l’océan Indien dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme ».

Au lendemain du scrutin sénatorial du 29 juillet, l’ambassadeur des Etats-Unis, Thomas Schieffer, avait sollicité urgemment une entrevue avec le vainqueur, le chef du Parti démocrate du Japon (PDJ) Ichiro Ozawa, pour tenter de le convaincre du bien-fondé de la mission de ravitaillement nippone dans l’océan Indien.

Cette opération consiste à ravitailler les navires américains et alliés engagés dans les opérations « antiterroristes » en Afghanistan.

M. Ozawa a réaffirmé qu’il n’était pas contre la participation du Japon à des missions à l’étranger mais à condition qu’elles soient autorisées par les Nations unies.

« Si nous étions en mesure de prende une décision, j’ai le regret de dire que le Japon ne participerait pas à une opération conduite par les forces américaines », a déclaré M. Ozawa à son hôte.

« Cependant, le Japon participerait activement à une opération de maintien de la paix autorisée par les Nations unies », a ajouté M. Ozawa.

La rencontre de 45 minutes a lieu au siège du Parti démocrate, et non à l’ambassade, notent les observateurs.

La loi instaurant la mission japonaise dans l’océan Indien arrive à échéance le 1er novembre.

Le Premier ministre Shinzo Abe a pour priorité diplomatique de proroger cette législation d’un an, au nom de l’alliance de sécurité avec les Etats-Unis, mais il risque de se heurter à l’obstruction de l’opposition qui contrôle le Sénat depuis la fin juillet.

La coalition de M. Abe jouit d’une majorité écrasante à la Chambre des députés, qui a le plus de poids, et il peut imposer les lois qu’il juge cruciales.

Mais, de facto, le Premier ministre conservateur devra composer avec l’opposition, qui pourra présenter ses propres contre-propositions de loi et déposer des motions de censure.

Source : AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUn livre témoignage sur une année martiale au Japon
Article suivantQuatrième génération de porcs clonés au Japon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.