Le bâtiment Est du musée commémoratif de Hiroshima a réouvert mercredi, après la fin d’une partie des rénovations. On peut désormais compter sur les nouvelles technologies pour démontrer les événements du passé et ses conséquences.

La zone fraichement rénovée a été agrémentée d’un nouvel écran multimédia montrant des images de la ville de Hiroshima avant et après le bombardement américain. Également, une vidéo de 90 secondes montre aux visiteurs comment la ville fut détruite par le bombardement le 6 août 1945, grâce à des images générées par ordinateur et projetées sur une reproduction de la ville d’un diamètre de 5 mètres. Enfin, 34 panneaux tactiles ont été installés pour que les visiteurs puissent obtenir, en anglais et en japonais, des informations concernant le bombardement ainsi que ses conséquences.

Toutefois, le musée a également annoncé que son bâtiment principal se verrait lui, fermé mercredi, pour des travaux de résistance aux tremblements de terre. Les rénovations devraient être achevées d’ici l’année prochaine, signant sa réouverture.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaThe Mainichi
SourcePhoto : Dariusz Jemielniak, CC
Article précédentMIZEN Fine Art au GRAND PALAIS en mai
Article suivantUn parc d’attraction pour visiter le monde
Rédactrice, community manager et chargée de Communication pour Japon infos.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.