Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.

Dans la revue de presse du lundi 4 juin, nous allons aborder : le retour sur Terre de l’astronaute japonais Norishige Kanai, le plan du gouvernement pour former une nouvelle génération de chercheurs dans l’intelligence artificielle, des îles du sud de l’Archipel qui ne seront pas classées au patrimoine mondial de l’UNESCO et les plates excuses de la mascotte Kumamon pour une mauvaise blague. 

Retour des astronautes

Les trois astronautes en mission à bord de la station spatiale internationale ont atterri ce dimanche au Kazakhstan, trois heures et demi après s’être détachés de la station. Le Japonais Norishige Kanai, le Russe Anton Shkaplerov et l’Américain Scott Tingle ont passé cinq mois et demi dans la station. Norishige  Kanai, 41 ans, a effectué une carrière en tant que chercheur militaire dans la marine. Il est le quatrième japonais a être sorti dans l’espace.

Une nouvelle génération de chercheurs

Face au challenge de l’innovation technologique, le gouvernement japonais veut augmenter le nombre de chercheurs dans le domaine de l’intelligence artificielle et des big data. D’ici 2020, le pays pourrait manquer de quelques 50 000 chercheurs compétents dans ces domaines. La « stratégie d’innovation intégrée », discutée ce dimanche, prévoit notamment d’améliorer les salaires au mérite et les bourses de recherche, en formant une nouvelle génération de chercheurs. Le gouvernement Abe voit la technologie comme une priorité pour faire face au vieillissement de la population.

Des îles à classer

Les îles du sud du Japon ne seront pas inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO de si tôt. Le gouvernement a décidé d’abandonner les discussions avec le comité des Nations Unies après le premier examen préliminaire. Le site proposé, d’une superficie de 38 000 hectares, concernait les îles de Amami-Ôshima et Tokunoshima dans le département de Kagoshima, la partie nord d’Okinawa et l’île voisine de Iriomote. Le gouvernement a déclaré que cette décision était temporaire afin de réfléchir à de meilleures propositions.

Kumamon farceur

Les mascottes sont omniprésentes dans la vie des Japonais, et Kumamon fait partie des plus populaires. Mais la popularité a un prix pour célèbre ours noir aux joues rouges représentant le département de Kumamoto, sur l’île de Kyûshû. Présent dans une émission télévisée, il a un instant oublié son rôle de modèle exemplaire et a brusquement retiré la chaise sur laquelle le présentateur allait s’asseoir. Une farce qui n’est pas du goût de tout le monde, la mascotte a dû présenter de plates excuses publiques.

Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.