Dans cette revue de presse de ce vendredi 22 mars 2019, nous aborderons : le retrait du personnel de liaison intercoréenne par la Corée du Nord, le chiffre record de résidents étrangers au Japon, et les Sunwolves qui diront adieu au super rugby en 2021.

Pyongyang retire son personnel de liaison intercoréenne

Ce vendredi, le ministère de l’Unification de Séoul a déclaré, lors d’une réunion, que la Corée du Nord avait retiré son personnel du bureau de liaison intercoréenne. Le retrait brusque du personnel de liaison mettra probablement un frein aux relations entre les deux Corées et compliquera la diplomatie mondiale par rapport au programme d’armement nucléaire du Nord. Le mois dernier, le deuxième sommet entre les États-Unis et la Corée du Nord au Vietnam s’était soldé par un échec en raison de différends sur les sanctions imposées par Washington. La Corée du Sud qualifie de « regrettable » la décision du Nord qui est une réaction aux sanctions appliquées et aux tensions accrues depuis l’échec du sommet. La Corée du Sud demande instamment au Nord de renvoyer prochainement son personnel au bureau de liaison.

Un record de résidents étrangers en 2018

Le ministère de la Justice japonais a annoncé un chiffre record du nombre de résidents étranger dans le pays. Ce nombre atteint les 2,73 millions d’étrangers résidant au Japon à la fin de 2018, une hausse de 6,6% par rapport à 2017. Le nombre croissant d’étudiants et de stagiaires techniques explique en partie cette hausse. Parmi les résidents inscrits, le nombre de stagiaires techniques a augmenté de 19,7% par rapport à l’année précédente et les étudiants étrangers sont en hausse de 8,2%. Le gouvernement s’attend à une nouvelle augmentation du nombre de résidents étrangers en raison du nouveau système de visas qui sera mis en place le mois prochain et qui attirera davantage de travailleurs étrangers, attirés par la grave pénurie de main-d’œuvre dans le pays.

Les Sunwolves quitteront le Super Rugby après la saison 2020-2021

Aujourd’hui, la sortie des Sunwolves du Super Rugby a été confirmée par l’organisateur du Super Rugby, qui a déclaré dans un communiqué de presse que l’avenir immédiat de la compétition « reposera sur un format d’une compétition toutes rondes à 14 équipes ». Le format révisé démarrera en 2021, ce qui signifie que les Sunwolves joueront cette saison et la suivante alors que la fédération japonaise n’a pas réussi à trouver un accord pour le renouvellement du contrat initial d’une durée de cinq ans. Le patron des Sunwolves, Yuji Watase, a déclaré être « très déçu par cette décision » mais que « les Sunwolves restaient une pièce importante dans le rugby de au niveau au Japon ». Il a également remercié l’ensemble des supporters : « nous souhaitons remercier nos loyaux supporters et fans, qui sont les meilleurs du Super Rugby, pour leur soutien constant ».