Ce soir dans la revue de presse nous aborderons de l’économie, le problème des Senkaku et, plus léger, l’ouverture d’une plage à Tôkyô.

Coucher de soleil sur la plage du Parc Kasai Rinkai (© Masahiro Hayata)
Coucher de soleil sur la plage du Parc Kasai Rinkai (© Masahiro Hayata)

Afin de réduire son endettement colossal (245% du PIB), le gouvernement prévoit de réduire drastiquement les dépenses publiques de 62 milliards d’euros en 3 ans. Pour sortir le pays de la déflation, le Banque du Japon a décidé de maintenir inchangée sa politique d’assouplissement monétaire. Suite aux nombreuses violations de l’espace maritime des Senkaku par des navires chinois, l’ambassadeur à été convoqué à Tôkyô. Enfin, pour la première fois depuis 51 ans, il est possible de se rendre à la plage sans quitter la capitale au Parc Kasai Rinkai.

  • Le Japon veut réduire les dépenses publiques de 62 milliards d’euros en trois ans

Lire la suite sur Le Monde.

  • La Banque centrale maintient inchangé l’assouplissement monétaire

Lire la suite sur Romandie News.

  • Iles Senkaku : l’ambassadeur chinois convoqué à Tokyo

Lire la suite sur Le Monde.

  • Tokyo beach reopens after five-decade effort

Lire la suite sur The Japan Times.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentDes documents confidentiels sur un site chinois
Article suivantUn virus informatique inquiète les autorités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.