Le Premier ministre japonais, Shinzô Abe, est à Davos à l’occasion du Forum économique mondial qui se déroule dans la petite station suisse du 22 au 25 janvier.

Shinzô Abe et logo du forum économique mondial de Davos. Photo : Eric Draper, 2006 et Forum économique mondial
Shinzô Abe et logo du forum économique mondial de Davos. Photo : Eric Draper, 2006 et Forum économique mondial

Il s’est engagé à réduire la fiscalité sur les entreprises afin d’attirer les investisseurs étrangers et à promouvoir la croissance économique.

En effet, la taxe sur les entreprises est de 38.01%, soit l’une des plus hautes au monde. Ce taux devrait descendre à 35.64% au mois d’avril quand la surtaxe pour la reconstruction de la catastrophe de 2011 s’achèvera.

En janvier, Abe avait demandé au Conseil sur la politique économique et fiscale d’étudier une baisse de cette taxe après la demande du secteur privé. Ce dernier aimerait bien un alignement sur les voisins chinois et coréens avec un taux de 25%.

« Nous devons penser le système fiscal de sorte que les entreprises soient compétitives sur le plan international ».

Mais le Premier ministre a également profité de cette tribune pour parler diplomatie.

Il a tenté d’apporter des précisions sur sa visite au très controversé sanctuaire Yasukuni indiquant qu’il souhaitait « seulement prier pour le repos des âmes » comme le font les autres dirigeants du monde.

En réponse à un journaliste chinois sur les criminels de guerre de classe A, il a répondu : « il n’y a pas de héros, mais juste les âmes de ceux qui ont péri dans les guerres. Il n’y a pas de haine ou d’hostilité, je n’ai pas l’intention d’humilier les autres…».

Avant d’ajouter : « je souhaite créer un monde où personne n’aurait à souffrir de la calamité de la guerre ».

Pierre-Etienne De Lazzer – sources : The Asahi Shimbun

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentÉpidémie de gastro-entérite au Japon
Article suivantInitiation à l’art et la culture japonaise avec l’association Wakaba

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.