Dans la revue de presse du vendredi 30 avril, le Japon injecte 3,8 milliards de euros pour aider les entreprises affectées par la crise, les premières doses du vaccin Moderna arrivent sur le sol nippon, et des chefs d’entreprise japonais demandent au gouvernement d’être plus agile avec la campagne de vaccination.

Une aide financière pour les entreprises

Vendredi, le Cabinet de Japon a décidé d’utiliser 500 milliards de yens (3,8 milliards de euros) pour aider les entreprises touchées par le troisième état d’urgence décrété dans le pays. L’aide financière sera versée aux départements afin qu’ils puissent accorder des subventions aux petites et moyennes entreprises et aux opérateurs touristiques afin de les aider à poursuivre leurs activités. Cet argent sera également utilisé pour surveiller la mise en œuvre de mesures sanitaires afin de freiner la propagation du virus. C’est la première utilisation de ces fonds exceptionnels pour l’année fiscale japonaise qui vient de débuter en avril. Dans un contexte d’une quatrième vague nationale, Tôkyô et les départements d’Ôsaka, de Kyôto et de Hyôgo, ont été placés sous état d’urgence jusqu’au 11 mai 2021.

Les premières doses Moderna sur le sol japonais

Le premier lot du vaccin américain Moderna contre la Covid-19 est arrivé au Japon, à l’aéroport du Kansai dans département d’Ôsaka. Takeda Pharmaceutical Co, partenaire japonais de Moderna a fait une demande d’approbation du vaccin auprès des autorités. Il deviendra le deuxième type de vaccin autorisé dans le pays après celui de Pfizer Inc, et à condition qu’un panel du ministère de la Santé l’approuve, le 20 mai prochain. Le gouvernement prévoit de l’administrer dans des « vaccinodromes » qui devraient bientôt ouvrir à Tôkyô et Ôsaka. Le Japon a conclu un accord d’approvisionnement avec Moderna de 50 millions de doses, suffisamment pour vacciner 25 millions de personnes soit environ un cinquième de la population japonaise.

Des chefs d’entreprises au conseil du gouvernement

Bien que le Japon soit le pays d’Asie à avoir obtenu la plus grande quantité de vaccins contre la COVID-19, l’Archipel n’a vacciné que 1,6 % de sa population jusqu’à présent. Cela représente la progression la plus lente parmi les pays développés, alors que les Japonais doivent organiser les Jeux olympiques cet été. Par conséquent, vingt-quatre chefs d’entreprise, dont Hiroshi Mikitani, PDG du groupe Rakuten et Shinya Yamanaka, lauréat du prix Nobel de biologie ont fait une déclaration commune. Ce communiqué alarme sur la nécessité d’un effort plus audacieux et coordonné afin d’accélérer la vaccination de la population. Aussi, les patrons déclarent que : « Le gouvernement et les administrations locales ne doivent pas se limiter à des idées dépassées et devraient utiliser efficacement l’expertise du secteur privé ». En ce sens, ils proposent de simplifier les procédures de vaccination, les demandes, ainsi qu’un meilleur déploiement en autorisant des systèmes tels que le drive ou des installations à grande échelle.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPasseports vaccinaux pour voyager | Golden Week sous COVID-19 | Oriental land en déficit en 2020
Article suivantDemande d’infirmières pour les JO | Énorme empreinte carbone | Non-respect de la quarantaine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.