Dans cette revue de presse du jeudi 19 juillet, nous aborderons : le premier taxi autonome dans le centre de Tôkyô, l’inquiétude des organisateurs des Jeux Olympiques face à la chaleur, la visite de la princesse Mako au Brésil ainsi que le prochain robot chien de Sony. 

Un projet de taxi autonome à l’essai dans Tôkyô

Un taxi autonome transportera dès le 27 août des passagers volontaires entre Otemachi Financial City Grand Cube et Roppongi Hills, dans le centre de Tôkyô. Le projet est issu d’un partenariat entre ZMP Inc. qui fournit la partie logicielle de la robotique et la société de taxi Hinomaru Kotsu Co. Les inscriptions qui sont obligatoires afin de faire un aller simple dans le véhicule se clôtureront le 31 juillet. Le test de l’innovation vous sera facturé 1 500 yens (environ 11,5 euros) pour un déploiement à grande échelle prévu en 2020.

Les étés de plus en plus chauds font peur pour les J.O.

L’alerte vient d’un pic à 43°C enregistré par un thermomètre au sein du Stade olympique prévu qui doit accueillir les jeux en 2020. Après qu’une douzaine de personnes soient décédées à cause des fortes température dépassant les 40°C, une première depuis 2013, les organisateurs de Tôkyô 2020 commencent sérieusement à se pencher sur des mesures anti-chaleurs.  Ils réflechissent par exemple à des ventilateurs pour les spectateurs, plus d’endroits ombragés ainsi qu’un départ tôt dans la matinée pour le marathon.

La princesse Mako en visite au Brésil pour les 110 ans d’immigration

La princesse Mako, petite-fille de l’empereur Akihito, s’est rendue symboliquement à la statue iconique du Christ Rédempteur de Rio pour fêter les 110 ans d’immigration entre le Japon et le Brésil. Le pays accueille entre 1,3 et 1,4 millions de Japonais, formant ainsi la première diaspora nippone au monde. Elle s’est également rendue au jardin botanique de la vile où elle a planté un Pau-Brasil (comme son grand-père il y a 50 ans), réputé pour avoir donné au pays son nom actuel.

Sony ouvre les pré-commandes pour son prochain chien robot !

Aibo, le chien équipé d’une intelligence artificielle dont l’aventure avait commencé en 1999 est de retour pour la modique somme de 198 000 yens (environ 1 500 euros) plus 90 000 yens (700 euros) pour un abonnement de trois mois au cloud obligatoire. Équipé de caméras sur son museau et au bout de sa queue, il est capable de discerner son propriétaire dans l’environnement grâce à ses capteurs et s’exprime facilement grâce à ses aboiements et sa gestuelle poussée.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentNotre hors série spécial Japonismes 2018 est disponible!
Article suivantUn héros au jet-ski | Protection de l’enfance | Pluie d’étoiles filantes artificielles

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.