Le 4 mars prochain, les salles obscures de l’hexagone accueillent la dernière adaptation cinématographique du roman d’Amélie Nothomb : « Ni d’Ève, ni d’Adam ». Partenaire de Tokyo Fiancée, Japon Infos a pu visionner le film en exclusivité, voici nos impressions!

© Eurozoom
© Eurozoom

L’histoire

À 20 ans, la jeune Amélie (Pauline Etienne) débarque au Japon, sa terre de naissance quittée lorsqu’elle était toute petite. Elle décide d’y vivre et de devenir une vraie japonaise ! Elle y rencontrera Riri (Taichi Inoue) pour lui dispenser des cours de  français. Au fil du temps, les deux personnages se découvrent à travers leurs différences et s’attirent mutuellement via leur exotisme.  Rinri finira par demander Amélie en mariage !

Film VS Roman

Tokyo Fiancée est un film qui se laisse voir et qui invite à découvrir des morceaux du Japon sous le spectre d’Amélie Nothomb et de celui du réalisateur Stefan Liberski. L’adaptation du roman est assez fidèle, elle suit la chronologie du livre, elle se permet quelques changements mais préserve l’ambiance et le monde d’Amélie Nothomb. On note que Stéphan Liberski s’est autorisé un anachronisme par rapport à l’histoire originale. En effet, les événements du 11 mars  2011 ne sont pas présent dans le livre puisque ce dernier fut écrit en 2007, et c’est parce que le film a dû être suspendu à cause des événements que le réalisateur a souhaité en témoigner dans Tokyo Fiancée.

© Eurozoom
© Eurozoom

Vue de la rédac

Nous avons particulièrement aimé les prises de vue du Japon dans de Tokyo Fiancée. L’ambiance du roman est fidèle et bien restituée à l’écran grâce à un travail dans la recherche des décors qui mérite d’être notée. Les acteurs jouent leur rôle à merveille, Pauline Etienne (remarquée dans La Religieuse en 2014) en Amélie naïve, rêveuse et pétillante. Taichi Inoue en Rinri, signe son premier rôle au cinéma et dans la langue de Molière. En effet, ce dernier a dû apprendre par cœur ses répliques puisqu’il ne sait pas parler le français. Une anecdote que le réalisateur souligne comme un gage de succès pour le film puisque Eiji Okada était dans la même situation lorsqu’il a joué dans Hiroshima,  mon amour.

D’un point de vue sociologique, Tokyo Fiancée est également intéressant puisqu’il met en avant la réalité des relations amoureuses entre Occidentaux et Japonais. L’expérience d’Amélie nous révèle la différence et nous amène à la considérer. Rinri envouté adorable, patient et serviable nous montre un jeune homme à l’opposé des stéréotypes masculins japonais du vieux continent (salary-man prit par son travail et sans considération romantique). À travers Tokyo Fiancée, on découvre également l’oisiveté des jeunes japonais qui profitent de leur vie, conscients de ce qui les attend après les études.

Tokyo Fiancée est un film à découvrir le 4 mars dans votre cinéma habituel et en partenariat avec votre site préféré Japon infos.com