Le patron de Toyota s’est déclaré mardi « profondément désolé » pour les accidents survenus avec des véhicules du groupe, en expliquant que la croissance du constructeur avait peut-être été trop rapide.

« {Nous avons privilégié la croissance sur la rapidité avec laquelle nous pouvions développer nos ressources humaines et notre organisation; il faut que nous en soyions sincèrement bien conscients} », écrit-il dans le discours qu’il doit prononcer mercredi devant une commission du Congrès.

« {Je déplore que cela ait débouché sur les problèmes de sécurité décrits dans les rappels auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui et je suis profondément désolé pour tout accident qu’auraient subi des conducteurs de Toyota} ».

Akio Toyoda, petit-fils du fondateur du constructeur automobile japonais, ajoute qu’il a fait savoir aux actionnaires de la société que, dorénavant, la qualité primerait la quantité.

S’engageant à mettre en oeuvre des changements qui permettent à Toyota de répondre aux normes de qualité les plus exigeantes, il précise également que toute décision de rappel de véhicules ne se fera plus strictement en interne à l’avenir mais après consultation de conseillers extérieurs.

Certains estiment que le processus de centralisation des contrôles qualité par une équipe d’ingénieurs basée au Japon a largement contribué à la réponse tardive de Toyota à la crise actuelle qu’il traverse.

« {Mon nom est sur chaque voiture} », écrit Akio Toyoda dans son discours. « {Je m’engage personnellement à ce que Toyota travaille énergiquement et sans relâche pour regagner la confiance de nos clients}. »

Le constructeur japonais, numéro un mondial du secteur, a procédé à des rappels de véhicules massifs non seulement aux Etats-Unis, où ils concernent plus de six millions de véhicules, mais aussi ailleurs dans le monde en raison d’un problème d’accélération inopinée.

Ces accélérations impromptues sont liées à cinq décès au moins aux Etats-Unis et les autorités américaines enquêtent sur 29 autres cas d’accidents mortels.

Les parlementaires américains, qui ont ouvert ce mardi deux jours d’auditions de responsables de Toyota, craignent que les rappels opérés par Toyota ne recouvrent pas la totalité des plaintes portées pour des problèmes d’accélération.

[Source : Reuters->http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE61M2I520100223]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentDai-ichi prépare une introduction en bourse géante au Japon
Article suivantUne série inspirée de Twitter… au Japon cette fois !