TOKYO — Le géant automobile nippon Toyota a annoncé mercredi la suspension pour une semaine de la production des modèles hybrides Lexus HS250h et SAI, fabriqués au Japon et dont les ventes ont déjà été interrompues en raison de défauts dans le système de freinage.
« Nous avons décidé de suspendre la production des deux modèles du 13 au 20 » février, a annoncé un porte-parole de Toyota, précisant que cet arrêt pourrait être prolongé si nécessaire.

Ces voitures sont fabriquées dans l’usine Toyota de Kyushu, dans le sud du Japon. Le constructeur avait annoncé mardi la suspension des ventes de ces modèles, et le rappel de plusieurs milliers d’exemplaires dans le monde.
La Lexus HS250h et la SAI, des voitures haut de gamme, sont équipées des mêmes technologies de freinage que le dernier modèle de la célèbre voiture hybride Prius, dont environ 400.000 exemplaires ont été rappelés dans le monde à cause de freins qui peuvent agir avec retard.

Sur la Prius, le défaut technique, détecté en décembre, est corrigé en usine depuis janvier et la production n’a donc pas été suspendue. En revanche, un arrêt de la production s’est imposé pour les deux autres modèles car « nous n’avons pas encore terminé les préparatifs pour effectuer les changements nécessaires » dans la chaîne de production, a précisé le porte-parole.

« Même si nous fabriquions les modèles, nous ne pourrions pas les vendre et nous devons donc ajuster notre production », a-t-il expliqué.
Toyota n’a pas précisé combien de véhicules ne seraient pas fabriqués à cause de cette interruption. Les médias nippons évaluent ce nombre à 2.000.

Toyota a pour politique d’arrêter purement et simplement ses chaînes de montage dès qu’il détecte l’existence d’un problème, afin de ne pas risquer de fabriquer inutilement des voitures qui devront ensuite être réparées à grands frais. Le constructeur nippon a ainsi cessé pendant une semaine, jusqu’au 8 février, la production de huit modèles dans ses usines en Amérique du Nord en raison d’un défaut de la pédale d’accélérateur.

Toyota a dû rappeler depuis l’automne plus de 8,67 millions de voitures dans le monde, dont 437.000 hybrides, en raison de plusieurs vices de fabrication.
Le constructeur a été vivement critiqué au Japon pour la lenteur de sa réaction face aux problèmes, et fait l’objet de nombreuses actions en justice en nom collectif aux Etats-Unis et au Canada.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés.

[Source : Google->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPourquoi le Japon devrait importer plus des autres pays d’Asie
Article suivantJapon : Dieu que c’est bon !