Dans la revue de presse du lundi 31 janvier, nous aborderons : l’ouverture d’un centre de vaccination de masse, la possible rencontre avec le Premier ministre britannique et le gouvernement sur ses gardes contre la Corée du nord.

Centre de vaccination

Le gouvernement a rouvert un centre de vaccination de masse à Tôkyô, afin d’accélérer l’administration de la troisième dose, alors que le pays fait face une nouvelle vague d’infections. Géré par les forces d’autodéfense, il permet aux personnes de plus de 18 ans de recevoir une dose du vaccin moderna. Malgré cela, le Premier ministre Fumio Kishida a été critiqué pour la lenteur à mettre en place les doses de rappel. Kishida a visité l’installation et a déclaré que son administration allait expliquer « en détail l’importance des rappels et l’efficacité du mélange et de l’appariement des vaccins » au public. Avec seulement 720 créneaux par jour, le centre ne sera pas si décisif dans cette nouvelle campagne, comme il a pu l’être entre mai et novembre dernier, alors qu’il offrait 10 000 vaccins par jour.

Rencontre avec Johnson

Le Premier ministre britannique Boris Johnson prévoit de se rendre au Japon, à la mi-février, pour s’entretenir avec son homologue japonais, Fumio Kishida. Lors du voyage, prévu les 15 et 16 février, les deux dirigeants doivent convenir de renforcer la coopération en matière de sécurité dans l’Indo-Pacifique, où la Chine s’affirme de plus en plus, comme avec des incursions régulières dans les eaux japonaises. Cela serait la première visite de Johnson au Japon, depuis son entrée en fonction en 2019. Mais la rencontre n’est pas encore actée en raison des niveaxu d’infections au coronavirus et du destin politique de Johnson, pris dans l’affaire du « partygate ».

État d’alerte

Le gouvernement, en état d’alerte, prévoit de renforcer sa surveillance après le lancement dimanche, par la Corée du Nord, d’un missile balistique à portée intermédiaire. Le missile, tiré avec une trajectoire particulière, a parcouru 800 kilomètres et atteint une altitude d’environ 2 000 kilomètres avant de s’écraser en dehors de la zone économique exclusive du Japon. Il s’agit du tir de missile le plus puissant depuis 2017, avec une portée avoisinant les 4 500 kilomètres.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAssurance maladie | Aide aux Tonga | Triche aux examens 
Article suivantCrash d’un F-15 | Rare résolution | Population de Tôkyô 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.