Le Takagoyama Nature Zoo, à Futtsu dans le département de Chiba, a fait euthanasier 57 de ces 164 macaques japonais qu’ils pensaient être de race pure ; après avoir découvert qu’ils portaient des gênes provenant d’espèces exotiques envahissantes et ce, afin de « protéger l’environnement indigène » indique un responsable.

, Un zoo euthanasie 57 macaques « batards »
Macaques japonais des neiges, dans une source chaude (© andrew_t8)

Des tests ADN avaient été menés confirmant l’hybridation des macaques japonais (appelés Nihonzaru au Japon) avec des macaques rhésus, et poussant le zoo à les euthanasier par injection létale. En cause, la loi japonaise, révisée en 2013, qui interdit la possession et le transport « d’espèces envahissantes », y compris les croisements. Les conserver aurait ainsi été illégal a déclaré un responsable du Bureau pour la gestion des espèces exotiques, tandis que Junkichi Mima, le porte-parole de WWW Japan a indiqué que les espèces envahissantes sont source de problèmes « parce qu’ils se mélangent avec des animaux indigènes et menacent l’environnement naturel et l’écosystème ».

Toutefois, le Ministère de l’Environnement a affirmé que des exceptions pouvaient être faites quant à l’euthanasie de ces animaux, sous certaines conditions, et si les zoos en demandaient l’autorisation.

Mélanie Alves – sources : The Mainichi, The Japan Times, The Asahi Shimbun.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAtelier de chabana à Paris
Article suivantDommages-intérêts pour des habitants d’Okinawa
Rédactrice, community manager et chargée de Communication pour Japon infos.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.