Le gouvernement japonais a repris ce mardi ses discussions sur une révision de la politique nucléaire de la nation pour la première fois depuis près de six mois.

Le coeur des discussions en est le degré des révisions, étant donné que les conditions pour la construction de nouvelles centrales nucléaires sont de plus en plus malaisées depuis la catastrophe de celle de Fukushima.

La politique nucléaire du Japon définit l’utilisation de l’énergie atomique et elle élabore un plan à long terme pour la recherche et le développement dans le domaine de l’atome.

La Commission de l’énergie atomique avait entamé des discussions sur sa révision en décembre dernier, mais ses travaux avaient été suspendus début avril en raison de la crise causée par l’accident de Fukushima.

Après la rencontre de ce mardi, Shunsuke Kondo, le président de la Commission de l’énergie atomique, a déclaré que la production d’électricité à partir de l’atome ne peut exister sans garantir la sécurité. Le Japon doit abandonner son accord tacite au sujet de la sécurité et étudier, à partir de zéro, comment garantir une véritable sûreté, a précisé M. Kondo.

La Commission de l’énergie atomique prévoit de définir sa politique nucléaire de base après avoir discuté de divers thèmes pendant une année.

Article original : NHK World Service Français © 2011