Les constructeurs étrangers s’intéressent à la modernisation des avions militaires japonais

Les avions de chasse F-4 de l'armée de l'air japonaise - © Morio

La concurrence est de plus en plus vive entre les fabricants d’avions de chasse pour obtenir un contrat avec le Japon, qui envisage de moderniser sa flotte aérienne militaire. Les hauts responsables des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne ont récemment fait le voyage jusqu’à Tokyo pour promouvoir leurs avions. 

Le ministère japonais de la Défense prévoit de choisir courant novembre son prochain avion de chasse parmi les candidats américains et européens. Le FA-18 est de conception américaine, le F-35 est une coréalisation entre les Etats-Unis et 8 autres nations, tandis que l’Eurofighter est mis au point conjointement par 4 nations européennes.

Lundi, le secrétaire britannique à la Défense, Philip Hammond, est venu à Tokyo pour des entretiens avec le ministre japonais de la Défense, Yasuo Ichikawa. M. Hammond a exprimé sa confiance envers les performances de l’Eurofighter et a demandé au Japon de l’adopter.

Le 25 octobre, c’est le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, qui a rencontré son homologue Ichikawa lors d’un voyage au Japon. M. Panetta a demandé à ce que le Japon choisisse l’un des deux avions mis au point par les Etats-Unis, estimant que Tokyo devrait accorder la priorité à une collaboration entre ses Forces d’autodéfense et les troupes américaines stationnées sur l’Archipel.

Le ministère affirme que les pressions politiques n’influeront pas son processus de sélection.

Ce contrat est estimé à plusieurs milliards de dollars et le choix de l’un ou l’autre modèle d’avion de chasse aura des répercussions sur la sécurité en Asie orientale.

Article original: NHK World Service Français © 2011

Laisser un commentaire