Selon Yomiuri Shinbun, le gouvernement envisagerait des nouvelles mesures pour aider les entreprises japonaises à ouvrir des usines pharmaceutiques en Asie afin de développer la production des médicaments génériques.  

Les mesures envisagées pour ce projet

Dès l’année prochaine, le gouvernement prendra de nouvelles mesures financières afin de permettre un projet d’étude par le quartier général de la santé vis-à-vie d’une stratégie médicale présidée par Shinzô Abe. Cela vise également à réduire les coûts des médicaments et de renforcement la compétitivité entre les entreprises japonaises dans une même zone au niveau des ventes des produits pharmaceutiques. Les entreprises nouvelles seraient financées par l’Agence japonaise de coopération internationale et par le Réseau d’innovation Corporation du Japon et devraient être situées en Thaïlande et au Vietnam.

Les médicaments génériques

Le développement d’un nouveau médicament coûte au minimum des dizaines de milliards de yens mais les médicaments génériques qui ont la même qualité et les mêmes effets, peuvent être développés avec beaucoup moins de budget parce que cela implique juste des ingrédients dont l’efficacité et leurs qualités ont déjà été confirmé. Comme ce sont des médicaments relativement faciles à produire, l’aide viendra surtout aux médicaments pour l’hypertension, l’hyperlipidémie et les maladies mentales. Cela exclura les médicaments pour les maladies infectieuses, le cancer et d’autres maladies qui nécessitent une technologie de pointe. De nos jours, les médicaments génériques sont 40 à 50 % moins chers que les médicaments de base. D’après le gouvernement, les médicaments génériques pourraient être réduit à environ un tiers de leur niveau actuel.

Le gouvernement veut donc faire en sorte d’avoir des médicaments efficaces mais moins chers en exportant leurs usines dans d’autres pays asiatiques.