L’Union européenne va exiger que les denrées alimentaires et les produits agricoles en provenance de la préfecture de Shizuoka au Japon soient inspectés pour garantir qu’ils ne contiennent pas de substances radioactives avant leur expédition vers les nations de l’Europe.

L’Union européenne a pris cette décision lundi après avoir découvert récemment en France que des feuilles de thé provenant de Shizuoka contenaient des substances radioactives supérieures à la limite légale. Le gouvernement japonais a, lui aussi, découvert des feuilles de thé contaminées dans la préfecture de Shizuoka, rappellent les responsables européens.

L’Union européenne signale par ailleurs avoir levé ses restrictions sur les importations de produits alimentaires des préfectures de Niigata et de Yamagata, après avoir confirmé leur sécurité en examinant quelque 550 échantillons.

A l’heure actuelle, les Vingt-Sept exigent des tests de radiations sur les aliments importés de Tokyo, Shizuoka et 10 autres préfectures. Ces restrictions ont été imposées au lendemain de l’accident à la centrale nucléaire de Fukushima, provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars.

© 2011 – NHK World Service Français – Article original