Dans le cadre d’une tournée européenne de six pays, M. Abe, Premier ministre japonais, accompagné d’une délégation représentant plus de 30 entreprises japonaises, s’est rendu le week-end dernier en Estonie, Lettonie et Lituanie. Il a déclaré que le Japon renforcerait ses liens économiques et politiques avec les trois pays baltes.

Première étape : la Lettonie

Pour le Premier ministre japonais, le port de marchandise de Riga, capitale de la Lettonie, représente un « centre de transport et de logistique performant ». C’est la raison pour laquelle M. Abe, suite à sa rencontre avec Maris Kucinskis, Premier ministre letton, a révélé vouloir renforcer ses relations diplomatiques et économiques avec le pays. Grâce à cette initiative, les fournisseurs asiatiques pourraient livrer leurs marchandises dans la région.

Deuxième étape : la Lituanie

Après sa visite en Lettonie, M. Abe s’est rendu en Lituanie pour rencontrer la présidente Dalia Grybausakaite aux côtés de son Premier ministre Saulius Skvernelis. Lors d’une discussion entre les dirigeants, il a été convenu d’une coopération plus étroite entre les Etats baltes et le Japon dans les domaines de la défense, l’économie, la cybersécurité, le tourisme, la technologie ou encore les services médicaux. Par ailleurs, le Premier ministre japonais a profité de sa venue pour remercier la Lituanie de son soutien lors des tensions sur les essais des missiles nord-coréens.

« Nous devons intensifier notre coopération dans ce domaine pour augmenter la pression sur la Corée du Nord et condamner ses actions », a déclaré M. Abe. Il s’agirait donc d’un pacte consistant non seulement à créer des opportunités pour les entreprise japonaises dans les pays baltes, mais également pour chercher une entente en terme de sécurité afin de freiner les ambitions nucléaires et de missiles de la Corée du Nord. La Bulgarie fait également partie du pacte depuis dimanche dernier. Dans la continuité de ces négociations, les prochains arrêts de M. Abe sont la Serbie et la Roumanie.