Le ministre de la Pêche, Michihiko Kano, a annoncé ce vendredi 9 mars une fin de campagne baleinière décevante dans l’océan Antarctique. Il évoque, comme raisons aux faibles résultats, les actions de sabotage de l’association de défense de l’environnement Sea Shepherd ainsi que le mauvais temps prolongé.

Alors qu’ils avaient pour objectif la capture de 900 cétacés, les baleiniers reviennent avec une prise de 267 spécimens.

Pour la première fois cette saison, un bateau de surveillance escorta la flotte baleinière. Cependant, Sea Shepherd  troubla 12 fois la campagne, avec par exemple des lancers de bombes puantes ou en bloquant les hélices des bateaux avec des filins.

L’année dernière la flotte japonaise fut forcée de suspendre ses recherches en Antarctique à cause des sabotages des militants, après avoir capturé 172 cétacés.

Michihiko Kano déclare que le gouvernement devra se pencher sur de nouveaux moyens de gérer son programme de chasse à la baleine dans le futur.

Officiellement, la campagne baleinière en Antarctique est destinée à la recherche scientifique, une activité tolérée par la Commission baleinière internationale qui interdit la chasse commerciale depuis 1986. Pourtant, les autorités japonaises ne cachent pas la vente de viande de baleine dans les commerces, affirmant que cette pêche fait partie intégrante de la culture japonaise.

Carine Dupuis – Source : NHK World