Face à la menace grandissante que représente la Corée du Nord, le Japon prépare sa population. Afin d’entrainer ses citoyens à se mettre à l’abri en cas de tirs de missiles balistiques, le gouvernement japonais a procédé à son premier exercice d’évacuation de la population ce vendredi 17 mars, dans la ville d’Oga, dans le nord du Japon.

Exercice d’évacuation mené vendredi 17 mars, en cas d’attaque de la Corée du Nord (© ANN News)

Ce vendredi matin, environ 120 résidents se sont vus évacués au son des sirènes, les appelant à chercher un abri pour se protéger d’éventuels tirs de missiles. Une fois à l’intérieur des installations, les habitants recevaient diverses informations les avisant de l’avancé de la situation. Cet exercice marque la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale que le Japon simule une réponse à une attaque armée provenant de l’étranger.

Cette simulation arrive alors que le Japon vient d’envoyer, ce même vendredi, un nouveau satellite espion dans l’espace, remplacer le précédent dont la missions touche bientôt à sa fin.

Mélanie Alves – sources : The Japan Times, The Mainichi, The Asahi Shimbun.