Dans la revue de presse de ce vendredi 8 janvier, nous aborderons : des nouveaux cas de coronavirus inquiète le gouvernement, un nouveau conflit entre le japon et la Corée du Sud, et une vingtaine de compteurs volés dans le département d’Ôsaka. 

Tôkyô signale 2 392 nouveaux cas de coronavirus

Tôkyô enregistre un nouveau mauvais résultat pour les infections au coronavirus ce vendredi 8 janvier. En effet, 2392 cas ont été recensé en cette seule journée, a déclaré le gouvernement métropolitain. Les nouvelles infections surviennent après que Tôkyô ait enregistré en un jour 2 447 infectés. La capitale japonaise reste prisonnière d’une troisième vague, après des poussées antérieures en avril et en août 2020. Tôkyô a constaté que près de 20 000 citoyens auraient été infecté en décembre, nombre de contamination le plus élevé depuis le début de la pandémie au commencement de 2020, avec une moyenne de 621 nouveaux cas. De nouveaux records surviennent sans cesse, et la moyenne quotidienne de contamination est de 328 par jour, selon le gouvernement. Ces derniers signalent plus 70 000 cas au total, et le nombre de décès est en hausse constante. De plus, près de 3 154 patients sont hospitalisés à Tôkyô, et 121 personnes sont dans un état critique.

Le Japon proteste contre la Corée du Sud au sujet de la décision des « femmes de réconfort »

Aujourd’hui, le Japon a protesté contre une décision de justice sud-coréenne ordonnant au gouvernement japonais de verser des dommages et intérêts aux anciennes «femmes de réconfort», ce qui a encore détérioré les liens qui sont tombés dans un creux historique en raison des problèmes commerciaux et de travail en temps de guerre. Takeo Akiba, vice-ministre des Affaires étrangères, a convoqué l’ambassadeur sud-coréen Nam Gwan Pyo au ministère pour protester, lui disant que la décision prise plus tôt dans la journée est « totalement inacceptable », selon le gouvernement japonais. Nam a déclaré, après avoir rencontré Akiba, que la Corée du Sud ferait ce qu’elle pouvait pour empêcher que la dernière décision n’ait un impact indésirable sur les relations bilatérales. La décision, cependant, a été rendue par un juge indépendant sur lequel le gouvernement n’a aucune influence. « Pour parvenir à une résolution, les deux pays doivent réagir calmement et avec retenue », a déclaré Nam.

23 compteurs d’eau volés dans un complexe d’habitation départemental d’Ôsaka

Au total, 23 compteurs d’eau, d’une valeur totale d’environ 53 000 yens (environ 416 euros), ont été volés dans un complexe d’habitation de la ville de Suita, dans le département d’Ôsaka, dans l’ouest du Japon, a annoncé le 7 janvier le service des eaux de la ville. Le gouvernement de la ville de Suita a déposé un rapport de dommages auprès du commissariat de police. Selon le gouvernement de la ville, un habitant a signalé à un concierge, le 31 décembre, que son approvisionnement en eau avait été coupé, et le gouvernement de la ville a ouvert une enquête après avoir reçu un rapport le 4 janvier. Des responsables ont confirmé que des compteurs d’eau avaient été volés. Au total, 22 des 23 compteurs volés ont été pris dans des appartements vacants. Les compteurs d’eau sont conservés dans des compartiments à l’extérieur de l’entrée de chaque appartement.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédent2e record consécutif⎪Un nouvel état d’urgence⎪4 morts au nord-est du Japon
Article suivantÉdito Nº33 : Éloge de la lenteur

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.