Le premier ministre japonais Yoshihiko Noda a promis 20Milliards d’euros d’aide à l’ASEAN, l’Association des nations du Sud-Est asiatique, pour l’aider à renforcer son unité.
Vendredi, un sommet a commencé à Bali en Indonésie entre M. Noda et les dirigeants de l’organisation. Le chef du gouvernement japonais a exprimé sa gratitude pour le soutien de l’ASEAN après la catastrophe du 11 mars. Il a ajouté que le Japon était déterminé à soutenir la reconstruction.

Le principal objectif du déplacement de M. Noda est de renforcer les relations entre le Japon et l’ASEAN. La démarche intervient alors que la Chine a récemment commencé à augmenter son influence sur cette zone.

Dans le même temps, l’ASEAN souhaite devenir une communauté économique d’ici 2015. Elle travaille donc à améliorer l’intégration régionale en développant les infrastructures et harmonisant les procédures douanières.

D’après M. Noda, le Japon va soutenir activement les efforts de l’ASEAN. Plus spécifiquement, Tokyo va s’engager dans des projets d’amélioration des principaux axes routiers, des réseaux ferrés, des ports et des aéroports.

Yoshihiko Noda défend l’alliance du Japon avec les Etats-Unis mais espère également favoriser une relation à trois entre l’ASEAN, Tokyo et Washington. Son initiative est menée dans un contexte de rivalité grandissante entre les Etats-Unis et la Chine dans les domaines de la sécurité régionale et de la coopération économique.

Article original: NHK world service français © 2011
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentFukushima, l’inquiétude perdure
Article suivantUne mission envoyée par la Corée du Sud dans les régions sinistrées du Japon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.