Dans la revue de presse de ce mardi 12 janvier, nous aborderons : 970 nouvelles infections enregistrées à Tôkyô, des hommes courent à moitié nus pour garder la forme et une possible victoire des anciennes femmes de réconfort

Tôkyô enregistre 970 nouvelles infections au coronavirus

Tôkyô enregistre un nouveau mauvais résultat pour les infections au coronavirus ce mardi 12 janvier. En effet, 970 cas ont été recensés en cette seule journée, a déclaré le gouvernement métropolitain. Les nouvelles infections surviennent après que Tôkyô ait enregistré en un jour 1 219 infectés. La capitale japonaise reste prisonnière d’une troisième vague, après des poussées antérieures en avril et en août 2020. Tôkyô a constaté que près de 16 000 citoyens auraient été infectés entre le 1er et le 11 janvier, nombre de contaminations le plus élevé depuis le début de la pandémie au commencement de 2020, avec une moyenne de 1 453 nouveaux cas. De nouveaux records surviennent sans cesse, et la moyenne quotidienne de contamination est de 621 par jour, selon le gouvernement. Ces derniers signalent plus 77 000 cas au total, et le nombre de décès est en hausse constante. De plus, près de 3 355 patients sont hospitalisés à Tôkyô, et 131 personnes sont dans un état critique.

Des hommes à moitié nus courent autour d’un sanctuaire pour garder la forme

Des hommes déshabillés à partir de la taille ont couru un parcours de 4,1 kilomètres autour d’un sanctuaire de Wakayama, à l’ouest du Japon le 11 janvier – un événement annuel pour prier pour une bonne santé. Selon le groupe de citoyens pour le développement régional qui organise l’événement au sanctuaire d’Itakiso depuis 2012, la course à moitié nue aurait ses origines dans un rituel pour les nouveaux adultes d’avant la Seconde Guerre mondiale, bien que l’année exacte de son début soit inconnue. Vingt-six personnes, des élèves du primaire à ceux dans la soixantaine, y compris des femmes entièrement vêtues, sont venus de Wakayama et d’autres départements pour rejoindre la course. Ils ont quitté le sanctuaire à 11h40 avec des festons de paille sacrés à la taille. Ils ont ensuite attaché les guirlandes sur un cèdre au sanctuaire après avoir terminé la course. Rika Imou, 50 ans, du département de Nara, a couru avec trois membres de sa famille. « Je veux passer du temps avec ma famille heureuse et en bonne santé », a-t-elle déclaré. La première fille de Rika, Misaki, 13 ans, a ajouté : « Je veux obtenir de bons résultats dans les compétitions d’athlétisme. »

La Corée du Sud devrait confirmer la victoire des anciennes femmes de réconfort la semaine prochaine

Un tribunal sud-coréen, qui a jugé que le gouvernement japonais devait indemniser les anciennes femmes de réconfort sud-coréennes, a déclaré lundi qu’il confirmerait la victoire des plaignants à moins que le Japon ne fasse appel dans les deux semaines. Vendredi dernier, le tribunal de district de Séoul a ordonné au Japon de donner à chacune des plaignantes 100 millions de wons (environ 75 000 euros) pour les avoir forcées à travailler dans des bordels militaires japonais en temps de guerre, dans la première de ces décisions rendues contre le pays. Comme le Japon a refusé de participer à une procédure judiciaire, au motif que l’État ne peut être poursuivi par un tribunal étranger, la Corée a envoyé une notification de décision via une annonce publique le lendemain, donnant au Japon jusqu’au 23 janvier pour déposer un appel. Si le Japon reste fidèle à sa position et ne fait pas appel, la décision sera confirmée. Les détails des saisies d’actifs ne sont pas encore connus. Une décision sur une affaire similaire était prévue mercredi, mais a été annulée. Le tribunal de Séoul a déclaré qu’il avait déterminé que l’affaire nécessitait un examen plus approfondi et avait fixé la prochaine audience au 24 mars.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentJournal Nº33 – Faire bonne chère
Article suivantMise en garde de l’ambassade japonaise aux États-Unis⎪Crise énergétique au Japon⎪Niveau critique des violences domestiques

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.