Depuis mars 2014 et le verdict de la Cour internationale de justice, le Japon n’est plus autorisé à chasser la baleine « pour la science » dans l’Antarctique. Sa condamnation en France notamment semble également une tendance dominante. Au Japon, en revanche, en plus des dirigeants politiques appartenant au parti de Shinzô Abe, une bonne partie de la population resterait attachée à cette pratique. Face aux critiques venues du monde entier, le pays entend toutefois adapter ses pratiques.

Cet article est réservé aux abonnés du CLUB Japoninfos.
Il vous reste 80% de l'article à lire. Pour le découvrir entier abonnez-vous au CLUB japoninfos.

Jean-François Heimburger, journaliste