Comme chaque année, l’Association de test d’aptitude à l’écriture a publié en décembre dernier le résultat du vote du caractère chinois représentatif de l’année qui s’achève. Avec 4,34% des voix, le kanji 2015 est ainsi 安, à lire le plus souvent « an » ou « yasu ». Cet élément graphique, calligraphié comme de coutume par un moine au temple Kiyomizu-dera à Kyôto, revêt des significations différentes, selon les termes qu’il compose. Pourquoi a-t-il remporté la majorité des voix ?

Cet article est réservé aux abonnés de Japoninfos.
Il vous reste 75% de l'article à lire. Pour le découvrir en entier abonnez-vous au CLUB japoninfos.

Par Jean-François Heimburger, journaliste

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentConférence Fukushima : 5 ans après, où en est-on ?
Article suivantCinéma : Le Cœur Régulier

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.