Dans la revue de presse de ce mardi 17 septembre, nous aborderons : l’accord de principe entre Trump et Abe, puis la visite diplomatique de la princesse Kako en Autriche, et enfin l’alliance des États-Unis et du Japon pour dénucléariser la Corée du Nord.

Un accord de principe qui laisse des portes ouvertes

Donald Trump a déclaré que son administration avait conclu un accord commercial « de principe » avec le Japon, n’ayant pas besoin d’être approuvé par le Congrès américain. Il a également annoncé son désir de nouvelles négociations avec le Japon pour un commerce plus équitable et bénéfique aux deux pays. Déjà lors du G7, les deux pays avaient annoncé un accord de principe pour baisser les droits de douane sur les produits agricoles et industriels. Le Japon a déclaré, de son côté, qu’aucune « disposition monétaire » ne serait incluse dans un accord commercial.

Princesse Kako en Autriche

La princesse Kako, nièce de l’empereur Naruhito, s’est rendue dimanche en Autriche. La jeune femme de 24 ans a répondu à l’invitation du président Alexander Van der Bellen, s’engageant pour une visite de courtoisie, afin de célébrer le 150e anniversaire des relations diplomatiques des deux pays. Elle a déjà pu visiter le palais Augarten et assister à une prestation du chœur de jeunes garçons de Vienne. Durant son séjour de 11 jours, elle ira également visiter la Hongrie, où elle a aussi été invitée à célébrer des liens diplomatiques.

Alliance des États-Unis et du Japon

Le ministre des Affaires étrangères, Toshimitsu Motegi, et le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, ont convenu lundi de coopérer sur les questions nucléaires nord-coréennes et à propos des attaques contre les installations pétrolières en Arabie Saoudite. Pompeo a « réitéré l’objectif commun d’une dénucléarisation définitive et pleinement vérifiée de la Corée du Nord », objectif soutenu « à 100 % » par le Japon. Les deux parties ont également parlé de « la nécessité pour toutes les nations d’assurer un transit sûr pour tous à travers le détroit d’Ormuz ».