Le Gouvernement japonais a le projet d’acheter des terrains avec des fonds publics afin d’y déplacer les déchets radioactifs de Fukushima.

Fût jaune utilisé pour des déchets à très faible activité (© Prolineserver)
Fût jaune utilisé pour des déchets à très faible activité (© Prolineserver)

En effet, d’après l’Asahi Shinbun, le 11 Décembre, le gouvernement japonais a décidé d’utiliser les fonds publics pour gérer ce déplacement de déchets à la place de Tepco. Si Tepco continuait à gérer ce projet, cela retarderait le nettoyage de la centrale de Fukushima. De plus, le travail de nettoyage a déjà été entravé à cause du manque d’espace de stockage.

Ce projet devrait commencer début 2015 et consiste à entreposer pour une durée de 30 ans, la terre, les feuilles et les herbes radioactives de la région. D’après les experts, il faudrait 3 à 5km² de terrain pour stocker 15 à 28 millions de mètres cubes de débris.

Pour commencer, le gouvernement a payé près de 15 milliards de yens afin d’examiner la qualité des sols qui seraient aptes à devenir une zone de stockage. Pour ce projet, ils prévoient d’utiliser entre 100 milliards et 1 000 milliards de yens(environ entre 700 millions et 7 milliards d’euros).

Trois lieux ont été sélectionnés afin de devenir des zones de stockages: Futaba, Okuma et Naraha, tous trois dans les environs de Fukushima. Mais le gouvernement doit avoir l’accord des communes avant, cependant les maires et les habitants de ces communes craignent que cela devienne permanent.

Le Ministre de l’Environnement, Nobuteru Ishihara et le Ministre de la Reconstruction, Takumi Nemoto ont prévu de visiter la préfecture de Fukushima, le 14 décembre afin de demander aux gouvernements municipaux d’accepter les installations de stockage intermédiaires. Mais comme les maires sont encore indécis, cela retarde le projet ainsi que le nettoyage de le centrale.

Caroline – source: Asahi Shinbun, Le Monde

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentConférence : Débats Asie à l’INALCO
Article suivantÀ table avec la cuisine d’Okinawa !

2 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.