La princesse japonaise Masako est apparue en public lundi pour souhaiter la bienvenue au roi d’Espagne Juan Carlos en visite au Japon, un événement rare pour une femme souffrant de dépression depuis de longues années.

Masako a participé à la cérémonie d’accueil organisée en l’honneur de Juan Carlos et de son épouse la reine Sofia, arrivés dimanche au Japon pour une visite de six jours.

L’empereur du Japon Akihito et l’impératrice Michiko ont accueilli le couple royal espagnol au palais impérial de Tokyo, au son des hymnes nationaux des deux pays.

Agée de 44 ans, Masako est l’épouse du prince héritier du Japon, Naruhito, fils d’Akihito. Cette ancienne diplomate brillante sortie de Harvard est tombée en dépression en décembre 2003, puis restée cloîtrée pendant plus d’un an.

Depuis l’automne 2006, elle a repris quelques engagements officiels mais continue de suivre un traitement médical. C’est la première fois depuis cinq ans que Masako participe à une cérémonie d’accueil d’un invité étranger.

En juillet, elle n’avait pas pu accompagner son mari en visite en Espagne. Le Palais impérial a officiellement qualifié la maladie de la princesse de « troubles d’adaptation ».

Masako a pendant plusieurs années subi les pressions de certains milieux de la Cour pour qu’elle donne un héritier mâle au Japon.

Le couple héritier n’a eu qu’une fille, Aiko, aujourd’hui âgée de 6 ans. Ces pressions se sont quelque peu allégées depuis la naissance en septembre 2006 de Hisahito, fils d’Akishino, le frère cadet du prince héritier Naruhito. Premier garçon né au sein de la famille impériale depuis plus de 40 ans, Hisahito est au troisième rang dans l’accession au trône.

Sa naissance avait clos le débat sur une éventuelle réforme du système de succession au sein de la plus ancienne dynastie régnante du monde, qui interdit aux filles d’accéder au trône impérial.

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentHonda crée des jambes artificielles pour soulager les Japonais au travail
Article suivantCommandes de biens d’équipement en hausse de 5,5% en septembre au Japon