, Birmanie : le Japon exclut toute sanction immédiate

Le Japon émet une protestation officielle après la mort d’un journaliste nippon lors des manifestations en Birmanie

Le Japon a déposé une protestation officielle auprès des autorités birmanes suite à la mort d’un journaliste nippon lors de la répression violente des manifestations à Rangoon, et fait savoir qu’il enverrait un émissaire afin de pousser la junte militaire à prendre en compte les inquiétudes de la communauté internationale, a fait savoir samedi le ministère des Affaires étrangères japonais.

Le journaliste Kenji Nagai, 50 ans, figure parmi au moins neuf personnes tuées par les soldats birmans qui ont usé d’armes automatiques contre les manifestants anti-gouvernementaux jeudi.

Le chef de la diplomatie nippone, Masahiko Komura, a officiellement protesté contre le sort réservé au journaliste japonais, qualifiant sa mort d' »extrêmement regrettable » lors d’une réunion avec son homologue birman Nyan Win au siège des Nations unies vendredi à New York, a déclaré un diplomate japonais qui se prononçait sous le couvert de l’anonymat.

Nyan Win s’est dit « extrêmement désolé » pour le décès du journaliste, et a ajouté que le gouvernement birman espère pouvoir agir avec retenue, a encore déclaré cette source japonaise.

Le Premier ministre japonais Yasuo Fukuda a exclu vendredi toute sanction immédiate contre la Birmanie, mais son ministre des Affaires étrangères a déclaré que des mesures plus sévères pourraient être prises.

« Nous souhaitons garder un oeil sur les développements, en termes des mesures que la Birmanie prendra pour améliorer la situation, tout en nous demandant si nous devrions prendre des mesures plus dures », a déclaré M. Komura à la presse.

Selon l’agence de presse Kyodo News, Tokyo envisagerait de rappeler son ambassadeur en Birmanie et de réduire ou de suspendre son aide technique au régime militaire, des informations qui n’ont pas été confirmées par la source diplomatique de l’Associated Press.

Le diplomate japonais a précisé que le Japon enverrait dimanche le ministre adjoint des Affaires étrangères Mitoji Yabunaka en Birmanie.

Selon des responsables japonais, le journaliste semble avoir été tué d’une balle dans la poitrine. Un enregistrement vidéo diffusé par la chaîne de télévision japonaise Fuji semblait montrer un soldat abattant le journaliste à bout portant. AP

mgh/v77

Source latribune.fr

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon se prépare au réseau optique du futur
Article suivantLes téléviseurs ultra-plats japonaises en vedette au Ceatec 2007

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.