, Le Japon se prépare au réseau optique du futur

Un groupe de recherche va être mis en place au Japon afin de développer la technologie optique du futur.

Le groupe sera établi en novembre prochain par l’ Institut National des Technologies de l’Information et des Communications et par des firmes privées, a déclaré le journal Nikkei, quotidien économique majeur du pays du Soleil Levant.

Le but de ce rassemblement sera de développer et commercialiser d’ici 2015 un réseau optique qui pourra transférer des données à la vitesse de 10 Gbits/seconde, soit 10 fois plus rapide que le réseau de nouvelle génération qui devrait être lancée en fin d’année au Japon, indique l’article relayé par l’AFP.

Le groupe devrait être constitué de compagnies telles que le Nippon Telegraph and Telephone Corp, Fujitsu, KDDI, Hitachi, Toshiba et NEC et dépensera environ 30 milliards de yens, soit 182,3 millions d’euros pour la partie recherche planifiée sur les cinq années à venir.

Ce réseau optique devrait permettre à environ 100 milliards de périphériques de se connecter simultanément sur Internet et de profiter de débits ultra rapides, précise le Nikkei qui rappelle que de plus en plus de caméras de surveillance, d’appareils médicaux et autres périphériques auront besoin de se connecter au Web dans les années à venir.

Source : generation-nt.com

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentFukuda pour un Japon actif sur la scène internationale
Article suivantBirmanie : le Japon exclut toute sanction immédiate

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.