La fille de John Fitzgerald Kennedy, Caroline Kennedy a prit ses fonctions ce mardi 19 novembre, en tant que nouvelle ambassadrice des États-Unis à Tôkyô.

Caroline Kennedy, nouvelle ambassadrice des États-Unis au Japon - State Department photo by William Ng / Public Domain
Caroline Kennedy, nouvelle ambassadrice des États-Unis au Japon – State Department photo by William Ng / Public Domain

Caroline Kennedy, a été conduite jusqu’au Palais impérial en carrosse tiré par deux chevaux dans le but de se rendre à sa cérémonie d’entrée comme nouvelle ambassadrice des États-Unis à Tôkyô. De nombreuses personnes se sont rassemblées pour la saluer, tout au long du parcours entre la gare centrale de Tôkyô et le Palais impérial, soit 1,8 kilomètre. Un cortège de fonctionnaires du palais habillés en tenue de cérémonie de style européen l’accompagnait.

C’est vêtue d’une robe sombre ainsi que d’un collier de perle, que cette avocate de formation a rencontré l’empereur Akihito et lui a remis ses lettres de créances signées par le Président américain, Barack Obama. Un geste habituel lors de l’arrivée de tout nouvel ambassadeur dans un pays.

Cette cérémonie a eu lieu seulement trois jours avant la commémoration du cinquantième anniversaire de l’assassinat de son père, le président John Fitzgerald Kennedy, le 22 novembre 1963 à Dallas.

Elle est la première femme à occuper ce poste au Japon, une nomination saluée par l’archipel même si certains s’inquiètent de son manque d’expérience, à un moment de tensions entre la Chine et le Japon.

Louanna – source : The Asahi Shimbun