La Maison de la culture du Japon à Paris organise ce vendredi 14 mars une conférence intitulée « La promotion sociale des femmes au Japon : vers un Japon où brillent les femmes ».

(© MCJP)
(© MCJP)

Les défis auxquels est actuellement confronté le Japon, tels que la stratégie de croissance et la revitalisation économique, pourraient constituer l’occasion pour les femmes d’exprimer leur plein potentiel.

En encourageant les femmes à s’impliquer davantage dans des secteurs comme l’industrie ou les services, on peut en effet s’attendre à ce que leur expérience et leur point de vue bénéficient à l’activité économique et permettent un élargissement du marché, favorisant ainsi la revitalisation économique.

L’entrepreneuriat féminin est donc la clé pour y parvenir. Membre de la Commission pour la promotion de l’égalité des genres et Présidente de la société Colabolabo, Kyoko Yokota présentera son expérience personnelle en tant qu’entrepreneuse ainsi que le parcours de plusieurs de ses consœurs, et fera le point sur la promotion sociale des Japonaises, en particulier dans le monde des affaires.

Plus d’Informations :

  • Date et heure : vendredi 14 mars de 18h30 à 20h
  • Lieu : Petite salle (rez-de-chaussée), Maison de la culture du Japon à Paris, 101 bis quai Branly, 75740 Paris
  • Entrée libre
  • Réservation possible au 01.44.37.95.95
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon critiqué à l’ONU pour les « Femmes de réconfort »
Article suivantVers la fin de la Constitution pacifiste ?

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.