L’indice de confiance des consommateurs au Japon a un peu rebondi en mai après être tombé au plus bas en avril en deux ans, selon une enquête effectuée par le gouvernement deux mois après le séisme et le tsunami du 11 mars.

L’indice général de confiance s’est établi à 34,2 en mai, soit un regain de 1,1 point comparé à celui d’avril.

L’indice général de confiance (en données corrigées des variations saisonnières) avait dévissé de 5,5 points en avril et de 2,6 points en mars, juste après la catastrophe qui a fait quelque 24’000 morts et disparus et provoqué un très grave accident nucléaire dans une centrale de Fukushima.

En avril, il était tombé à un niveau proche de celui auquel il se trouvait deux ans plus tôt à cause des répercussions de la crise économique internationale.

Un résultat inférieur à 50 indique que les particuliers qui redoutent une dégradation sont plus nombreux que ceux qui prévoient une amélioration.

L’indicateur de mai dernier a été calculé à partir d’une étude menée le 15 du mois auprès de 6720 foyers dans l’archipel, dont 75% ont répondu.

Les principales questions portaient sur quatre thèmes: perception du bien-être économique en général, croissance des revenus, marché de l’emploi, et intention d’achat de biens durables.

Dans le détail, en mai, le sous-indice du marché du travail a enregistré un petit rebond de 0,2 point à 27,8 points après une impressionnante chute de 9,4 points le mois précédent.

L’inquiétude des travailleurs reste forte, amplifiée par les craintes des répercussions du désastre sur les affaires des entreprises et leur capacité à embaucher.

L’activité industrielle et commerciale a été fortement perturbée par les destructions ainsi que par la nécessité de faire des économies d’électricité à cause d’une insuffisance de production consécutive à l’arrêt de la centrale endommagée de Fukushima et de plusieurs autres réacteurs du nord-est.

Le sous-indice des perspectives de revenus a lui aussi regagné 0,2 point en mai à 37,2 points, beaucoup des sondés pensant néanmoins encore que leurs rétributions vont aussi en souffrir.

Le sous-indicateur du bien-être économique en général a pour sa part repris 1,6 point en mai pour s’afficher à 36,4 points.

Quant au sous-indice des intentions d’achat de biens durables, il a augmenté de 2,6 points pour s’établir à 35,5 points, les Japonais ayant encore tendance à freiner leurs dépenses mais songeant néanmoins à se doter d’appareils domestiques moins énergivores.

© 2011 – Tokyo (awp/afp) -tt -(AWP / 09.06.2011 08h00) – Article original sur romandie.com

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentHitachi veut doubler ses investissements mais reste prudent
Article suivantDébut des tests à l’usine de décontamination de l’eau radioactive

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.