Le ministre japonais de l’Industrie, Banri Kaieda, a annoncé qu’il démissionnerait pour assumer la responsabilité de la confusion qui a entouré le redémarrage de la centrale nucléaire de Genkai.

M. Kaieda répondait aux questions d’un député de l’opposition lors d’une réunion de comité à la Chambre haute jeudi.

Selon ce député, le gouvernement a demandé aux autorité locales, dont dépend la centrale de Genkai, d’approuver le redémarrage de la centrale de Genkai après les avoir assurés de la sûreté de l’installation.

Il a affirmé qu’il était scandaleux que le gouvernement ait fait suivre sa requête d’une demande de tests de sûreté supplémentaires. Ces tests concernant l’ensemble des centrales du pays, ont été annoncés récemment.

M. Kaieda a répondu qu’il assumerait en temps utile la responsabilité pour cette confusion en présentant sa démission.

Il a cependant défendu la décision du gouvernement, affirmant que les tests de sûreté supplémentaires sont recommandés par l’Agence internationale de l’énergie atomique et ont pour objectif de renforcer le sentiment de sécurité des résidents locaux.

© 2011 – NHK World Service Français – Article original
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentHausse de 3,0% des commandes de biens d’équipement en mai sur un mois
Article suivantL’excédent courant chute de 51,7% en mai sur un an

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.