Dans la revue de presse du vendredi 2 décembre, nous aborderons : les discussions sur la sécurité du pays, la qualification du Japon, la mort d’un cannibale ainsi que la fin de la Semaine du Japon en Occitanie.

Capacité de défense

L’alliance au pouvoir, composée du Parti Libéral-Démocrate et du Kômeitô, a convenu que le pays devrait s’engager à acquérir une « capacité de contre-attaque«  pour faire face à la détérioration rapide de l’environnement sécuritaire régional. Cela annonce ainsi un changement majeur dans la politique de sécurité du pays, ce que craint un peu le Kômeitô, réputé pour être pacifiste. Les deux partis ont donc dû discuter pour se mettre d’accord, tant sur les termes employés que sur la finalité de ces frappes. L’obtention d’une telle capacité devrait être inscrite dans la stratégie de sécurité nationale qui sera mise à jour d’ici la fin de cette année, ainsi que deux autres documents importants pour la sécurité du pays.

Direction les 8es de finale

Le Japon a encore réussi un exploit en s’imposant face à l’Espagne sur le score de 2 buts à 1. Les Espagnols ont ouvert le score par l’intermédiaire de Alvaro Morata dès la 12e minute. Cependant les Japonais n’ont pas paniqué et ont égalisé en seconde période grâce à Ritsu Doan, qui venait de rentrer en jeu. Juste quelques minutes plus tard, c’est Ao Tanaka qui vient inscrire le but de la victoire sur une action litigieuse. Qu’importe, les deux équipes peuvent se satisfaire de ce résultat. Le Japon, après des résultats en dents de scie, termine premier du groupe E et se qualifie pour les 8es de finale, où il affrontera la Croatie. Et l’Espagne qui termine deuxième évite potentiellement la partie de tableau la plus relevée.

Cannibale japonais

Issei Sagawa est décédé le 24 novembre dernier des suites d’une pneumonie a déclaré son frère. Il avait 73 ans. Sagawa est connu sous le surnom du « Japonais cannibale« . En effet, alors qu’il faisait ses études à Paris en 1981, il a tué et partiellement mangé une étudiante néerlandaise. Arrêté, il bénéficie d’un non-lieu, les psychiatres concluant à son irresponsabilité pénale mais demandant son internement. En 1984, il est renvoyé au Japon où il est reconnu responsable de ses actes mais ne peut pas être rejugé en raison du non-lieu français. Il écrira ensuite plusieurs ouvrages et apparaitra même dans des publicités pour des chaînes de restaurants de viande.

Fin de semaine

La Semaine du Japon en Occitanie prend fin ce vendredi 2 décembre 2022. Assistez à la cérémonie officielle de clôture en présence des représentants de ses fondateurs (Ambassade du Japon en France, Région Occitanie, Fondation Groupe Dépêche, Association Yujo). La calligraphe Koho Kurihara offrira une démonstration de calligraphie grand format en point d’orgue de cette première Semaine du Japon en Occitanie.
La Cité, 55 avenue Louis Bréguet, Toulouse, 31400
À partir de 18h30

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentHausse des salaires | Économie d’énergie | Patrimoine immatériel | Film sur Utamaro
Article suivantPlace de la femme | Renforcement militaire | Aide aux victimes

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.