Dans la revue de presse de ce mardi 11 février, nous aborderons : le point sur le navire en quarantaine, la fuite d’un diplomate russe, et enfin une affaire de drogue impliquant des lycéens.

Coronavirus à bord

65 nouvelles personnes ont été testées positives au nouveau coronavirus sur le Diamond Princess, navire de croisière en quarantaine à Yokohama. Cela porte à 161 le nombre de cas découverts au Japon, dont 135 à bord du navire. Les 3 600 passagers, dont 4 Français, vont encore devoir restés confinés mais les personnes les plus fragiles devraient être débarquées prochainement.

Fuite russe

Un diplomate russe, suspecté d’être entré illégalement en possession de documents confidentiels appartenant à Softbank, a quitté l’Archipel ce lundi. Anton Kalnin était le numéro 2 de la Représentation commerciale russe au Japon. La Police souhaiterait poursuivre l’homme pour violation de la loi contre la concurrence déloyale et a demandé au ministère russe des Affaires étrangères que Kalnin lui soit présenté.

Affaire de drogue

On ne rigole pas avec la drogue au Japon. En effet, deux amis lycéens ont été arrêtés, à Nara, pour un total de 5 grammes de cannabis. L’un des étudiants avait indiqué à sa famille vouloir se faire de l’argent en faisant pousser du cannabis. D’abord averti par son père, ce dernier a fini par appeler la police afin de dénoncer son fils. Selon le rapport de police, les graines ont été achetées sur internet ainsi qu’à des vendeurs à Ôsaka.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.