L’organisation non gouvernementale Transparency International (TI) a comparé les efforts mis en oeuvre par les pays de l’OCDE pour appliquer une convention de cette organisation, ratifiée en 1999, qui vise à lutter contre la corruption d’agents publics étrangers lors de l’attribution de contrats.

Résultat, 16 pays appliquent et respectent la convention, tandis que 18 autres sont peu actifs en la matière.

La France, l’Allemagne et les États-Unis sont parmi les bons élèves.

En revanche, le Royaume-Uni et le Japon sont carrément montrés du doigt par Transparency International.

L’organisation cite la fin d’une enquête sur des contrats de BAE Systems en Arabie Saoudite comme exemple de mauvaise volonté britannique.

Quant au Japon, il appelle le pays à envoyer un signal fort avec la poursuite des délits de corruption à l’étranger.

www.publiciblog.com

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentImmobilier à Tokyo : 2eme ville la plus chère au monde
Article suivantVentes trimestrielles de PC en hausse de 15% en Asie hors Japon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.