Dans la revue de presse de ce vendredi 30 août, nous aborderons : le budget demandé pour le développement de la défense dans le cadre de la course à l’espace, puis la réussite de la première greffe de tissus cornéens, et enfin la volonté du Japon de doubler la Chine en Afrique.

Le Japon se prépare à se défendre

Le ministère de la Défense a demandé vendredi un budget record de l’équivalent de 50 milliards de dollars pour 2020, afin de renforcer les capacités de défense du pays dans les domaines de l’espace et du cyberespace. Face à l’intensification de la « course à l’espace » entre les États-Unis, la Russie et la Chine, une unité d’opération spatiale sera formée au sein de la Force d’autodéfense aérienne. Le but sera d’empêcher l’invasion potentielle des forces ennemies, et de pouvoir transporter et lancer des avions de combat.

Un espoir pour la médecine

Des chercheurs de l’Université d’Osaka, dirigés par le professeur Koji Nishida, ont procédé à la première greffe de tissus cornéens. C’est grâce aux cellules souches pluripotentes induites que cette greffe a été possible. Également connues sous le nom de cellules IPS, elles permettent la transformation de cellules adultes en cellules immatures ; une aubaine pour la médecine régénératrice. L’équipe japonaise pense avoir ainsi trouvé un nouveau traitement pour les maladies de la cornée, plus efficace que les dons de cornée qui sont insuffisants au Japon.

Ambitions japonaises

Alors que ce vendredi 30 août marque la fin de la TICAD au Japon, la volonté du pays de rivaliser avec la Chine sur les investissements en Afrique n’a jamais été aussi concrète. Les Chinois sont en effet en avance sur l’Archipel depuis les années 1990. Ils devancent le Japon sur le plan financier mais également en termes d’investissements directs. Cependant, les Japonais savent jouer sur leur valeur ajoutée et sur leurs compétences en matière de technologie, qualités auxquelles semble sensible le continent africain.