Dans la revue de presse de ce jeudi 11 juillet nous aborderons : la disparition de Haruno Yoshida, puis des taux démographiques alarmants pour le Japon et enfin un système pour réduire les risques sur la route pour les personnes âgées.

Décès de Haruno Yoshida, une femme engagée pour l’égalité

Mardi 9 juillet, l’ambassadeur de France au Japon a exprimé via les réseaux sociaux son hommage à Haruno Yoshida, vice-présidente du groupe Women 20 auprès du G20. Décédée à 55 ans d’une crise cardiaque, cette militante pour l’égalité professionnelle femme-homme a su bâtir sa carrière à partir de ses convictions. Elle fut en effet la première femme à occuper le poste de vice-présidente du Keidanren, aussi connu comme la Fédération des organisations économiques japonaises.

Un taux de population qui ne laisse rien présager de bon

C’est la douzième année consécutive que le nombre décès au Japon excède celui des naissances : c’est en effet la troisième année que le pays enregistre moins d’un million de naissances. En résulte un problème de taille pour les entreprises : une pénurie de main-d’œuvre. Les personnes âgées d’au moins 65 ans représentent environ un tiers de la population nationale. En revanche, l’immigration a fortement augmenté : une aubaine pour le pays, qui facilite l’entrée aux étrangers avec une nouveau système de visas depuis avril.

Ever Driver : moins d’accidents

Alors que le pays fait face au vieillissement de la population, le Japon a décidé d’entamer des recherches pour réduire les accidents de la route chez les seniors. Grâce au système Ever Drive de l’entreprise Orix Auto, les conducteurs âgés peuvent maintenant mesurer leur capacité à conduire en toute sécurité. Au départ créé pour les conducteurs de camions et de taxis, ce système est en réalité utilisé à plus de 80% par des seniors pour la somme de 2 980 yens par mois, soit environ 24 euros.